dimanche 28 avril 2013

Étrange samedi - Haute fréquence vibratoire

Des rayons de soleil frappaient avec insistance à ma fenêtre très tôt ce matin.    Comment leur résister?  

Cette fois, la route nous a menées à travers les terres agricoles.

Ce que vous voyez sur cette photo n'est pas un lac, mais des terres agricoles inondées.  À cet endroit, c'est fréquent que la rivière déborde au printemps.  Vous ne la voyez pas, elle est de l'autre côté de la rangée d'arbres à gauche.  Ça se résorbe habituellement assez rapidement.  


C'est vraiment impressionnant.  

Sur les parcelles qui ne sont pas inondées, 
des centaines de Bernaches vont se nourrir.
 


Sur la route, notre attention a été attirée 
par un gigantesque tapis 
de Scilles de Sibérie et de Puschkinias.

Bien sûr, il fallait s'arrêter pour faire quelques photos!

C'était vraiment de toute beauté !




Sur ce même terrain, il y avait également
de lumineuses jonquilles.


En traversant un petit village, nous sommes passées devant la maison de Luc, un professeur de botanique absolument extraordinaire.  J'ai une admiration sans borne pour cet homme qui connaît non seulement le nom commun et le nom latin de toutes les plantes, mais il en connait également l'origine, l'histoire et c'est toujours avec beaucoup de passion qu'il partage ces connaissances. C'est une encyclopédie sur deux pattes!

Quelle chance!  Il était dehors à travailler dans ses jardins.  Nous sommes arrêtées juste le temps de lui faire un petit coucou et une bise, mais... comme la passion pour les plantes fusait de tous bords, tous côtés, on a fait un petit tour des jardins et j'en ai profité pour faire... quelques photos, bien sûr.

Chez lui aussi, de magnifiques tapis de Scilles et de Puschkinia prenaient leurs aises sous les arbres.

Ici, une jolie talle de Chionodoxa.



Luc est non seulement un amoureux des plantes, mais c'est aussi homme charmant, un homme de coeur qui sait voir et apprécier la beauté des plantes dans chacun de leur petit détail. 

Il faut absolument que je vous montre ça! nous a-t-il dit en se dirigeant de l'autre côté du terrain.  Avec beaucoup d'enthousiasme, il nous a présenté cette fleur, la Rose de Noël Helleborus niger, une plante très toxique qu'on appelait au moyen-âge, la plante des sorcières.  Le feuillage est persistant et quand la neige fond, elle est déjà en fleur! a-t-il ajouté avec l'émerveillement d'un petit garçon devant sa première bicyclette.  




N'est-ce pas qu'elle est absolument magnifique?



Au fil des jours, la couleur se modifie un peu devenant crème puis rosée.  Il y a du travail d'équipe entre ces fleurs et les fourmis.  Ce sont ces dernières qui disséminent les graines.  La Nature est tellement fascinante!






Nous avons ensuite été regarder les plantes alpines qui poussent à travers les fissures d'un mur de pierres.  Je suis toujours fascinée par l'architecture, par les formes tellement si régulières de ces plantes.  

 



Être avec Luc, l'écouter raconter avec tellement d'amour et de passion l'histoire de toutes ces plantes mets notre taux vibratoire à "spin".  Je resterais des heures à l'écouter parler.  Ça me donne chaque fois envie d'observer davantage, d'apprendre davantage!   


C'est avec un frétillement dans le coeur et dans l'âme, des ailes encore plus déployées et les mains pleines de précieux cadeaux que nous sommes reparties.


Un autre cadeau! Un Allium Giganteum!


La journée aurait pu se terminer là que j'en aurais été très heureuse, mais... il y a eu plus:  un nouveau livre reçu en cadeau comme un signe, une réponse à une demande; une rencontre avec une jument et sa petite pouliche; la découverte d'une nouvelle rivière magique et une rencontre avec deux anges dans les bois.  

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand!

Bien sûr, j'ai fait plusieurs photos de tout ça, mais pendant que j'écris ces lignes, le soleil, en complicité avec mes jardins, me font de grands signes par la fenêtre.  Je ne peux rester à l'ordinateur, je dois absolument aller voir ce que mes plantes ont à me raconter.   

Ce soir ou tôt demain matin je vous montre les autres photos et la suite de l'histoire de ma journée d'hier.  

Profitez bien de cette agréable journée!






  

10 commentaires:

  1. WoW ! Merci de partager tout ceci avec nous. Je te lis avec passion xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir de partager!
      Bonne journée!

      Supprimer
  2. Encore merci, Fée! J'ai (ou j'avais, car depuis hier il neige encore) 3 sortes de petits bulbes bleus dont j'avais perdu les noms. Je m'apprêtais à les chercher sur le net, juste au moment où tu me montres les 3 dans leur élément!!! Trop beau!!!
    On n'a pas ça en France. Qu'elle est belle ta nature, et comme tu la regardes bien!
    Continue à nous faire rêver.

    RépondreSupprimer
  3. Le champs de fleurs sur la 3ième photo est-ce naturel ? ou bien est-ce ton ami le professeur qui a semé les fleurs ? je n'ai jamais vu ça au Québec même quand j'habitais le sud en Montérégie ! Ça doit être magnifique. En france j'ai vu des champs de petites jonquilles sauvages et de coquelicots rouges, c'est très beaux ♥
    Éléonore/Hélène Grenier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas indigène. Elles ont été plantées, mais elles se multiplient vraiment abondamment. Un champs de jonquilles ou de coquelicots... ça doit être tellement féérique! On n'a pas ça ici.

      Bonne journée!

      Supprimer
  4. Pour les robots et autres messages malvenus moi aussi j'ai eu l'invasion de ça grrr, même si mon blog n'est plus actif c'ets vraiment désagréable.
    Hélène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison. Chaque jour j'avais 5-10 nouveaux messages. J'étais toute heureuse, mais mon enthousiasme disparaissait vite quand je voyais que ça venait de robots ou de tentatives de hameçonnage. :(

      Supprimer
  5. Il va falloir organiser des voyages d'échanges, comme les écoliers...
    Ma montagne est pleine de jonquilles. Les champs de coquelicots sont de moins en moins fréquents (merci les herbicides). Nous avons aussi, en France, dans certaines régions des sous bois pleins de jacinthes sauvages.
    Que j'aimerais que mes puschkinias se multiplient aussi bien que près de chez toi!

    RépondreSupprimer
  6. Il m'a beaucoup plu ton histoire et ton petit voyage. Combien j'aurais aimé écouter à Luc. Une belle soirée bien sûr!!
    Autant les photos que les paysages sont superbes!! et d'ailleurs les Alliums sont l'unes des mes fleurs préférés.
    Gros bisous!!

    RépondreSupprimer