dimanche 12 février 2012

J'ai peint une deuxième toile (Toile 2)

La première étant ici, si vous ne l'avez manquée.

Ce n'était pas au programme.  J'étais heureuse de celle que j'avais fait la veille.  J'aurais pu terminer l'expérience à ce moment mais Mogli, la Sauvageonne voyait les choses autrement.  Elle voulait sortir au grand jour.

Tout était en place, dans ma tête.  Je n'y avais pas vraiment réfléchi, les détails s'étaient imposés d'eux-même.  Je la voyais... clairement.  Je voyais son environnement, ses cheveux, ses vêtements, ses bijoux.  Il ne me restait plus qu'à tout assembler.

J'avais à portée de main tout ce qui était nécessaire pour le faire.  Je crois que tout ce dont on a besoin se trouve à proximité et l'expérience m'a maintes fois prouvée que j'avais raison.

Bon, j'ai maintenant un chandail léopard un peu plus court et la Fée du Lac a perdu le collet de simili-fourrure de son chandail vert, mais c'est un détail.  Le collet n'était pas vraiment prévu.  J'avais plutôt repéré, dans un boîte de cossins-jolis-mais-dont-je-ne-sais-que-faire,  un petit écureuil dont la queue touffue aurait été très élégante jetée sur l'épaule de la Sauvageonne.  J'étais prête à lui couper la queue d'un coup de ciseau, mais j'ai hésité.  Je l'ai mis de côté pour y réfléchir.  Douze fois, j'ai changé d'idée.  Il est tellement tout mignon.


N'ayant pas envie que je coupe la queue de l'écureuil, la Fée du Lac m'a généreusement proposé son collet.  J'ai finalement décidé de laisser la queue sauve au petit écureuil et j'ai utilisé le collet du chandail vert.  Elle dit que, de toute façon, son chandail est plus joli sans.

Je suis allée cueillir quelques plantes séchées qui dépassaient des bancs de neige.  J'ai emprunté quelques plumes au capteur de rêve qui est dans la chambre et j'ai confectionné des bijoux à partir de cuir, de bois et de coquillages récupérés ici et là.

J'ai aussi allégé ma jolie perruque noire.  Pas beaucoup, juste assez.  Un petit coups de ciseaux par ci, un autre par là.  C'est à peine si ça paraît.

Une fois les éléments tout assemblés, j'ai seulement eu à tout mettre place et voici le résultat.

N'oubliez pas que vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand.








Vous entendez?  On dirait bien qu'une nouvelle toile m'appelle.
J'y vais.




8 commentaires:

  1. Ah ! C'est la passion créatrice ! On aurait envie de toucher ...

    RépondreSupprimer
  2. quel beau résultat ! mais elle n'est pas très vêtue elle va s'enrhumer ! l'écureil est beau je l'adopterais bien je n'en ai pas , j'ai une collection immense de peluches une copine m'a surnommé la Brigitte bardot des peluches ! bonne journée et bravo pour cette belle œuvre !

    RépondreSupprimer
  3. J'entends cet appel certain! Y'a quelque chose là d'unique et tu dois répondre à l'appel tant qu'il est là! Super! 8)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour cet esprit de créativité et de nous en faire profiter sur ce blogue c,est gentil .bonne fin de journée et merci.

    RépondreSupprimer
  5. Oh! Oh! J'aime que vous répondiez si joliment à l'appel de la toile. Vos oeuvres sont vraiment originales avec leurs cheveux et leurs bijoux. Qui est la jolie personne qui tient la toile dans la deuxième photo?

    RépondreSupprimer