jeudi 19 juillet 2012

Récolte d'ail

En novembre 2011, nous avions planté 25 gousses (caïeux) d'ail... 
l'histoire est juste ici.


En juin dernier, nous avions récolté 24 fleurs d'ail 
(Eh! oui, on en avait oublié une)... 
pour tout savoir, cliquez ici


Et aujourd'hui...
Tadammmmm!
Nous avons récolté les bulbes d'ail!


25 beaux bulbes bien charnus (petit exercice de diction ici)
et la fleur oubliée.  La voyez-vous?


Plusieurs facteurs nous indiquent si c'est le temps ou non de récolter.
Il ne faut pas le faire trop tôt puis que l'ail double de taille au cours de son dernier mois de croissance.  S'il est récolté trop tard, les gousses (caïeux) commencent à se séparer.


La meilleure technique que nous ayons trouvé consiste à attendre un peu 
le brunissement des feuilles (environ 30% du feuillage) 
et de vérifier en touchant les caïeux 
dans le sol afin de voir s'ils sont bien formés.


Comme le sol est léger, c'est très facile de nettoyer les bulbes.
Nous avons tout de même utilisé le tuyaux d'arrosage pour finaliser le travail.

Si nous avions des centaines de bulbes, nous ferions les choses différemment car les arroser augmente le risque de pourriture, mais puisque nous n'en avons que 25, nous les étalerons un jour ou deux puis nous les suspendrons, en petits bouquets, 
sans rien couper, afin de bien les sécher 
et que ce qu'il reste de jus dans la tige se concentre dans le bulbe.


Après une quinzaine de jour, nous couperons la tige à 6-7 cm et
nous ferons une jolie coupe de cheveux à chacun des bulbes.

Les petits et les moyens serviront à concocter de bons petits plats, d'autres seront attachés trois par trois avec du raphia auquel nous ajouterons une fleur séchée.  
(Comme c'est de l'ail à col dur, c'est trop difficile à tresser)
Ces derniers sont pour offrir, mais chut! faut pas le dire, c'est une surprise!

Les gros bulbes deviendront les semences de l'automne prochain.  
On achète de l'ail qu'une fois dans sa vie paraît.


Il me reste encore quelques bulbes de l'an dernier 
qui sont sur le point de germer...
j'ai une petite idée derrière la tête,  je reviendrai vous en parler!


Vous avez aimé ce billet ?  Partagez-le allègrement!

11 commentaires:

  1. Voilà une leçon de jardinage bien appréciable ! et en plus avec de belles photos qui donnent envie de se mettre à table.... et au jardin.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais essayer d'en planter cet automne en suivant tes instruction. Quand on les suspend pour faire une décoration combien de temps il peut durer? Une autre petite question quand doit-on couper les tiges d'asperges qu'il reste dans le jardin et à combien au ras du sol...merci jolie fée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ail qu'on a récolté l'an dernier ne fait que commencer à vouloir germer donc... ton ail se conservera tout l'hiver.
      Pour ce qui est des tiges d'asperges, ici nous les coupons au printemps seulement, mais si tu préfères le faire à l'automne, tu attends que le feuillage soit sèche. Je laisse environ un pouce au ras du sol, juste pour me rappeler où ils sont. :)
      Bonne journée Solange!

      Supprimer
  3. J'aime, que dis-je ? J'adore l'ail, surtout dans les rôtis de porc et les sauces à spaghetti. Je me rends de plus en plus compte de l'amour que tu as pour le jardinage et tu sembles avoir un réel talent.

    Merci et bravo ma chère ! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup Jeff!
    En fait la force de la vie me fascine, voir les petites semences germer, grandir et se transformer en fleur, en légume, en fruit est toujours une grande source de plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Juste comme ça, je crois que ta liste de blogues n'est pas à jour. Je viens de publier mon tout dernier billet et je ne le trouve nul part.

      "Le monde selon Jeff" est fermé depuis un bail tu sais... Voici ma nouvelle adresse : http://routesdelamerique.blogspot.ca/

      Merci et désolé d'en t'en avoir parlé ici... :)

      Supprimer
    2. Oups! J'ai beaucoup de mise à jour à faire. Quand le printemps et l'été arrivent, je suis plus souvent aux jardins que devant mon ordi. J'ai négligé plusieurs choses. Je remédie à la situation... à la prochaine journée de pluie. :)

      Supprimer
  5. A croquer, craquants! J'aime l'ail, pour son goût bien sûr, pour le goût de sa feuille aussi, plus fin, et pour son bulbe, si esthétique. C'est comme un jeu de faire sauter la fine pelure et de dégager la pulpe odorante, à chaque fois. Merci pour ce billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir Gine! Merci pour ton commentaire!

      Supprimer
  6. intéressant, mais je ne peux me permettre de culture pour le moment ! Bravo !

    RépondreSupprimer