dimanche 18 septembre 2011

UN MONASTÈRE DANS LE BOIS (Deuxième partie)

La suite de ce périple au monastère bouddhiste TAM BAO SON situé dans la Grande Forêt des Pins.

Je suis tombée en amour avec cette statue. Pour moi, elle représente la femme, la mère. Des yeux tout le tour de la tête, des bras pour faire plusieurs choses en même temps, des choses plein les bras,...

Un aîné vietnamien nous a expliqué que c'était le Bouddha de la compassion, que les différents objets dans ses mains servaient à aider les gens.

N'oubliez pas de cliquez sur l'image pour en voir les détails.



La prochaine statue, la Gaya du Bouddha Avalokitesvara, mesure 9 mètre de hauteur. Elle est en bronze et elle a été peinte cinq ans après son arrivée de Thaïlande. J'ai lu que la statue représente une femme afin d'éliminer toute discrimination fondée sur le sexe.


Une autre représentation du Bouddha.


Vue d'un peu plus loin pour en apprécier l'ensemble.


Vue d'encore plus loin.  Observez bien à droite sur le balcon, il y a une personne. Une fois de plus, ça vous donne une idée de la taille impressionnante de ces statues.


Voici le Bouddha du futur, Matreiya. Pourquoi porte-t-il ce nom? Parce que selon les écritures, ce Bouddha se réincarnera dans 9 millions d'années. Il symbolise la paix, la tolérance et la patience.


J'ai pris des photos de quelques-uns des principaux disciples du Bouddha. Ceux en bronze sont photographiés sur les lieux du lit de mort du Bouddha et ceux en couleurs, à l'entrée du temple.

Voici Asita, un moine qui, selon la légende, serait né avec deux longs sourcils blancs.


Malgré l'absence des longs sourcils, je crois bien que c'est également lui qui est représenté ici.


Nakula ou Pakula, un ancien guerrier à la force incroyable devenu moine.


Pindola et l'anneau magique


Bodhidruma, responsable de faire connaître le bouddhisme dans l'est de l'Inde.


Nandimitra aurait été le dernier disciple du Bouddha.


Mon préféré... Rahula un disciple en méditation qui m'inspirait.


J'ai aimé les statues en couleur. Je vous en montre quelques-unes. Je n'ai pas pu les identifer, il manquait certaines fiches d'interprétation.




Revoici mon préféré, Rahula dans sa version en couleur, que je me suis amusée à photographier sous tous les angles.



N'est-ce pas qu'on se sent apaisé juste à le regarder?


Vous aimeriez visiter ce lieu mystique et vous n'avez pas de baguette magique pour vous y rendre? Rassurez-vous, vous pouvez aussi y aller en auto, c'est juste un peu plus long. C'est dans le Canton d'Harrington.  Pour vous y rendre, munissez-vous d'un GPS ou d'une bonne carte car c'est une longue route dans le bois et, étrangement, il n'y a aucune indication le long du trajet.  Il y a toutefois un indice que vous êtes tout près du terrain du monastère.  Le voici:


C'est vraiment le seul endroit où vous lirez "S'il-vous-plaît" sur une affiche avertissant qu'il est interdit de chasser.

Visitez le site Internet du monastère pour savoir comment vous y rendre. C'est par  ICI.

Vous avez aimé cet article?  Faites-le connaître, partagez-le!

Chào 

6 commentaires:

  1. c'est impresionnant cet endroit ...
    j'ai un ami bouddhiste, il doit connaître.

    Belle journée et bises

    RépondreSupprimer
  2. Superbe !!! ça donne vraiment envie d'aller visiter ce lieu ! Dommage la Picardie (France), c'est un peu loin :)

    RépondreSupprimer
  3. À une certaine époque, il fallait réserver si je ne me trompe pas.... C'est le cas en ce moment ?

    Sinon, ben, t'as raison ! Qu'est-ce que j'attends !? Héhé ! :)

    RépondreSupprimer
  4. c'est impressionnant...merci de partager

    RépondreSupprimer